VOTRE AVIS EST IMPORTANT !

×

Souhaitez-vous participer à l'amélioration des services en ligne de l'IGN en répondant à quelques questions sur vos habitudes d'utlisation ?

Ne plus afficher ce message
Du 14 septembre au 28 février 2019

Quand l'IGN œuvre pour la conservation du patrimoine

Quand la science aide à la préservation du patrimoine ! Une nouvelle exposition au Géoroom de l’IGN vous propose de découvrir comment la photogrammétrie, une technique utilisée pour la modélisation des bâtiments, contribue à conserver les trésors architecturaux et archéologiques à travers le monde.

Exposition "Cartes mémoire" au Géoroom

Début des années 1960, l’UNESCO lance en Égypte un vaste chantier pour sauver le temple d’Abou Simbel menacé par la montée des eaux du lac Nasser à la suite de la construction du barrage d’Assouan. Reconnu pour son expertise en matière de photogrammétrie, l’IGN est alors mandaté pour participer à cette mission hors norme et réaliser l’ensemble des relevés photogrammétriques des temples de Ramsès II et de son épouse Néfertari avant leur déplacement. Ces relevés doivent permettre de restituer les dimensions, les formes et la situation dans l’espace des édifices et d’en conserver la mémoire cartographique et multidimensionnelle.

La mission égyptienne  revêt un caractère particulier et marque le début d’une longue série d’autres chantiers pour l’IGN, dont le savoir-faire est dès lors conforté à l’échelle internationale. Depuis, l’IGN a sillonné le monde et la France pour mettre son expertise au service de la préservation des grands monuments du patrimoine architectural.

Des Grottes de Lascaux à Chambord en passant par le Cambodge ou l’Italie… Cette nouvelle exposition au Géoroom vous invite à revivre les plus grandes expéditions de l’IGN et à découvrir les techniques d’hier et d’aujourd’hui pour réaliser ces Cartes mémoire…

La photogrammétrie en bref

La photogrammétrie est une technique de mesure qui consiste à déterminer les dimensions d’un objet dans l’espace à partir de plusieurs prises de vues photographiques de cet objet. Elle a été développée dans la foulée de l’invention de la photographie. Dès le XIXème siècle, des travaux ont été menés afin d’exploiter des couples de clichés d’un même objet pris simultanément à deux endroits différents. L’exploitation de ces couples dits « stéréoscopiques » permet tout simplement de restituer géométriquement des objets en trois dimensions, à la manière de la vision humaine. 

On distingue la photogrammétrie aérienne, couramment utilisée pour la réalisation de plans topographiques, l’aménagement du territoire ou la surveillance de l’environnement, de la photogrammétrie terrestre qui trouve quant à elle diverses applications dans les domaines de l’archéologie ou de la préservation du patrimoine.   

Informations pratiques

Accès libre et gratuit

Horaires

Du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30.

Adresse

Géoroom
8 avenue Pasteur
Saint-Mandé (94)

Transports

Métro : Saint-Mandé, Bérault (ligne 1)
RER : Vincennes (ligne A)

Mis à jour le 
08/02/2019